Comment prendre un hammam


Le grand besoin de détente et de tranquillité typique de notre civilisation se dissout dans la chaleur tiède du hammam. Il n'y a pas un moment parfait pour le prendre, le choix est très personnel. Il est préférable, cependant, de suivre quelques conseils. Contrairement au sauna, le bain turc a lieu dans un environnement où l'humidité est d'environ 100 % et la température varie entre 25 et 50 °C, en montant du plancher vers le haut.

La température est inférieure par rapport au sauna, mais vu le temps de permanence est plus élevé, la transpiration dans le bain turc est supérieure. Étant donné que les températures sont plus basses et la vapeur est élevée, les cabines hammam ne sont pas revêtues en bois, mais en céramique ou avec des carreaux, comme les salles de bains communes.

La procédure pour prendre un bain turc prévoit des phases similaires à celles nécessaires pour prendre un bain de sauna.

Voici comment prendre un hammam et
profiter pleinement des bienfaits du bain turc.

Avant d'entrer, il est préférable de boire un verre d'eau ou une tisane, pour éviter de se déshydrater, puis prendre une douche tiède pour laver tout le corps avec du savon, puis s'essuyer.

Dans ce cas également, il est recommandé de prendre un bain de pieds pour réchauffer les extrémités.

La première phase
(réchauffement)

La première phase (réchauffement) dure généralement de 15 à 20 minutes. À l'intérieur du bain turc, vous restez assis ou semi-couchés, nus ou entourés d'une serviette-éponge ou d'autres tissus transpirants. En plus de la vapeur, vous pouvez bénéficier également de l'aromathérapie, avec des huiles essentielles choisies pour réveiller, rafraichir, stimuler ou détendre. Les couleurs de la chromothérapie agissent également de façon bénéfique sur le corps et l'esprit. On termine par une douche froide et on s'allonge pour quelques minutes de détente.

La permanence peut être naturellement réduite au premier signe de malaise ou en cas de pulsation aux tempes, symptôme d'une variation excessive de la pression sanguine.

La deuxième phase
(refroidissement)

La deuxième phase (refroidissement) prévoit un bain rapide ou une douche froide pour retonifier le corps.

La troisième phase

La troisième phase prévoit un autre cycle de bain turc - douche froide.

Dans ce cas également, à la fin des deux premières phases, la solution idéale serait de se détendre pendant au moins un quart d'heure, en faisant même un léger massage relaxant.

Il est important de réintégrer les liquides perdus en buvant de l'eau, des jus de fruits ou des tisanes. Ici aussi, il est recommandé de ne pas avoir l'estomac vide ou trop plein, la solution idéale est de consommer un encas frais et léger.

En principe, il est bon d'adopter les mêmes précautions fournies pour le sauna, à savoir ceux qui souffrent de maladies cardiovasculaires, de pression artérielle trop élevée ou trop basse, de problèmes rénaux ou de cœur, devraient éviter le bain turc et, en tout cas, il est conseillé à tous d'effectuer au préalable un contrôle médical.